mercredi 25 octobre 2017

Retour sur Terraria



Ça fait un bail ..

Presque un an et demi sans article, ce n'est plus de la procrastination, c'est carrément de l'abandon de poste !  De nombreuses péripéties me sont arrivées, tant sur le plan personnel que vidéoludique, concentrons-nous ici sur ce dernier, puisque c'est l'objet de ces pages !

Je devais encore faire un article sur la dernière extension de WoW, Legion, que j'ai plutôt appréciée. J'ai postposé sans cesse, et suite à certaines desdites péripéties, j'ai arrêté WoW vers février 2017.  Encore une fois sans ragequit ni effusions, juste mon abonnement qui arrivait à échéance et que je n'ai jusqu'ici pas renouvelé ...

Je me suis ensuite assez modéré en jeux vidéos, avec un petit retour sur téléphone portable (article qui verra le jour, peut-être ...). Et machinalement il y a quelques semaines j'ai relancé Steam, qui n'avait plus été mis à jour depuis des lustres ...  J'ai cliqué sur mon entrée Terraria, pour rapidement m'apercevoir que depuis le développement arrêté début 2012 dont je parle ici bas, il y a eu du nouveau. Beaucoup de nouveau. Énormément de nouveau !!

D'après les informations que je peux récolter sur mon personnage et quelques captures d'écran éparses, on dirait que j'ai quand même connu la version 1.2 sortie en septembre 2013, mais ce fut un retour très bref et depuis, plus rien.


Justement, quoi de neuf ?

Rapidement, je me rends compte que mon vieux monde n'est plus trop à la pointe, et qu'il manque de plein d'éléments générés à la création. Je m'en recrée donc un nouveau, et là je suis face à de nouvelles options : je peux choisir le type de "evil" du monde, soit la classique Corruption (thème "violet et pourriture"), soit le nouveau Crimson (thème "rouge gore et démoniaque"), soit laisser cela au hasard.  Ce sera donc le Crimson, et voilà NewBixWorld2017 prêt à être arpenté par mon bon vieux personnage !
Bonne nouvelle : les outils de mapping comme TerraMap ou Terrafirma existent toujours et sont mis à jour - non ce n'est pas du cheat, j'suis sur une sandbox je fais ce que je veux na ! :-)


Même si cette capture provient de mon monde après passage en hardmode et exploration intensive, par rapport à la map 1.2, on remarque toute de suite quelques différences, telles que :

Tout ceci pour davantage de contenu, de bosses et de loot, pour notre plaisir ! 


La nouvelle classe

Petit rappel de circonstance : Terraria n'a pas de classe de personnage à proprement parler, tout étant défini par le matos que l'on porte. Il y avait donc les classiques melee/range/magic, vous pouvez rajouter maintenant le non moins classique "summoner".  L'idée est d'avoir une série de pets qui s'occupent des dommages, pour un héros un peu plus faible du coup. Les pets en question varient entre l'efficacité (Deadly Sphere) et le fun (Pygmy Staff) pour terminer vers le overpower absolu (le Stardust Dragon) - j'en reparlerai plus bas.

En tout cas le principe est sympa et change un peu le gameplay.  Il permet aussi de farmer à l'aise.

Tant qu'on est à parler de changement de gameplay, petite note au passage pour les "yoyos", ces nouvelles armes considérées melee, qui permettent un peu de variété dans cette classe !


Du contenu et des bosses !

Comme on l'avait déjà expérimenté dans le passé, il y a dans Terraria une suite d'actions à effectuer, jusqu'à l'aboutissement qui consiste au kill du ou des dernier(s) boss(es).  
Dans mon dernier article, j'en étais arrivé aux bosses "méchas" hardmode.  En guise de référence, je vous renvoie au très bien fait Walkthrough du wiki Terraria (spoiler alert!) qui explique toute la suite d'actions à effectuer dans le jeu.

Le boss suivant à tuer sera donc Plantera, que l'on peut invoquer dans la Jungle en cassant un de ses "bulbs" :

Elle m'aura donné du fil à retordre. Mais grâce à ces formidables Fetids Baghnakhs, combinés avec l'indispensable Star Veil, j'ai pu l'out-dps sans trop de problème.

Suivi du Golem dans le Jungle Temple:
Ici carrément déjà en mode farming, dans mon coin avec ma Terra Blade (franchement jusqu'au Moon Lord vous allez la garder longtemps celle-là)


Et le boss optionnel Duke Fishron, plutôt difficile (et casse-pied à summoner), mais conseillé pour ses bons loots :
Les Vampire Knives, secret de la réussite contre le Duke, en attendant d'avoir le DPS suffisant pour une autre arme.

On arrive maintenant tout doucement dans le end-game, mais auparavant on va se faire plaisir avec quelques events/invasions ... 


Les events

Le jeu avait déjà introduit des "events", tantôt aléatoires, tantôt provoqués, parfois les deux, tels que la Blood Moon ou la Goblin Army.   Il y a en maintenant une tripotée en plus, dont certains sont vraiment hardcore.
Dans le désordre : 

La Pirate Invasion, ici avec le mini-boss "Flying Dutchman" (pas si difficile qu'il en a l'air)

La Solar Eclipse : des vagues de monstres survoltés, références à des films d'horreur cultes

La Pumpkin Moon, thème d'Halloween en plein. Des bosses difficiles !

La Frost Moon, thème de Noël, presque encore plus difficile !

La Martian Madness, avec ses soucoupes super casse-pied... 


Le end-game

En guise de conclusion pour le contenu actuel, le jeu propose un event assez long et plutôt ardu. À l'entrée du Dungeon pop maintenant 4 "Cultists" non-agro mais que l'on peut tuer. Une fois les 4 morts (ils sont assez faibles, et ça peut aller vite...) le "Lunatic Cultist" pop.  Attention que ce zozo-là, lui, est très costaud.

Une fois le Lunatic mort, 4 "piliers" (Pillars) apparaissent dans le jeu plus ou moins toujours à la même place : un au niveau du Dungeon, un entre le Dungeon et le milieu de la map, et les deux restants, en miroir de l'autre côté.

Ici le Solar Pillar. Protégé par ce bouclier qui s'estompera après avoir tué suffisamment de mobs. 

Les mobs qui sont générés par chaque Pillar, sont axés autour d'une classe, c'est-à-dire qu'il est préférable de les détruire en portant le matos et les armes de la classe prévue, i.e. melee pour Solar, summon pour Stardust, magic pour Nebula et range pour Vortex.    

Perso je n'arrive pas trop à m'y retrouver en magic dans cette mise à jour : le mana part trop vite, les potions ont été nerf, bref le range fait très bien l'affaire pour tous à part peut-être pour le Solar justement (et encore..)

Attention : une fois le 4e pillar détruit, environ une minute plus tard le Moon Lord, boss ultime du jeu, pop où vous vous trouvez.  Autant dire qu'il faut y être clairement préparé sous peine de mourir dans d'atroces souffrances, et de devoir recommencer tout le cycle, Lunatic Cultist inclus (qui ne repop que le jour suivant..).

Je n'étais pas préparé, j'ai fini en purée ...


Achievements

Terraria a mis du temps pour s'y coller, mais les voilà, tout beaux tout frais : 88 achievements, allant du plus évident (couper du bois) au plus no-life (200 daily quests de pêche)

Mort le Moon Lord, et donc tous les bosses du jeu...

... et 16 kills plus tard, il a enfin drop son yoyo (qui dépote !); 11% de chance de drop !

Tirer un coup de Rainbow Gun en chevauchant une Unicorn


Daily quests & pêche

Vous avez bien lu dans le paragraphe précédent, oui oui "daily quest de pêche".  Je l'ai déjà noté dans un nombre incalculable de jeux; je n'ai jamais compris ce qui se passe entre le jeu vidéo et la pêche mais que ce soit dans EverQuest, WoW, Minecraft ou même dans la série des Zelda, il y a toujours une petite place pour cette étrange passion, et Terraria n'y fait pas défaut.



Assez simple dans l'action mais complexe dans les variables (l'heure du jour, la méteo et bien sûr le biome étant pris en compte), le fishing est une activité quasi obligatoire dans Terraria, que ce soit pour des ingrédients de potions (la très utile potion Wrath) ou des items vraiment sympas (le Bottomless Water Bucket que je viens d'acquérir), il faudra vous y mettre !

Et bien entendu, les daily quests associées, ici basées sur un jour ingame soit 24 minutes IRL, avec reset de la quest du NPC (Angler) à 4:30am : elles consistent à aller pêcher à une hauteur définie (Surface, Caverns, Underworld, ..) et/ou un biome défini (Crimson, Jungle, etc.) un poisson "rare", en échange de quoi le Angler vous donnera des récompenses parfois fixes en fonction du nombre de quêtes effectuées, et parfois complétement aléatoires...

Et bien sûr dans les récompenses complétement random, certaines sont nécessaires pour les "super-crafts".


Les "super-crafts".

J'appelle "super-crafts" les objets qui demandent une série d'autres objets pour être fabriqués, qui eux-mêmes en demandent d'autres etc. Certains sont très communs, d'autres rarissimes à tel point qu'il faudra parfois mettre de véritables stratégies de farm pour les obtenir.

Je pense notamment au Ankh Shield, extrêmement utile : combiner le quasi-obligatoire Obsidian Shield qui immunise contre l'irritant knockback, avec pas moins de 9 items, pour un objet qui immunise contre à peu près tous les debuffs du jeu ... Ou encore au Cell Phone, compilation d'informations et de compteurs utiles, qui permet de libérer pas mal de slots d'inventaires en combinant les effets de plein d'autres objets, et qui requiert 12 objets dont 3 obtenus en récompense random de la daily fishing.

A l'heure où je tape ces lignes il me manque toujours le Fisherman's Pocket Guide (2,5% de chance en reward), et j'en suis à une soixantaine de daily quests ....

Ma ferme underground (ici en Crimson) pour faire pop la rare Nymph, enfin obtenue ici !
Largement inspirée d'un utilisateur YouTube dont je ne retrouve plus la trace.
Notez les dart traps au bas des "marches", activés en chaîne avec un Timer 1 seconde, pour être sûr d'agro les Mimics et la Nymph.

Après des jours de farm, craft du Ankh Charm pour le Ankh Shield !



Mes conseils d'items à obtenir ou crafter en priorité

Sans transition, une petite liste d'items à prioriser selon moi.

Hardmode :
  • Les Vampire Knives (dont je parle ci-dessus). 100% drop du Crimson Chest dans le donjon.  La clef est en rare drop obtenu en tuant beaucoup, beaucoup de mobs dans le Crimson. D'où vous comprenez pourquoi s'y trouvait ma ferme indiquée dans le paragraphe précédent :).  -  Arme "melee distance" indispensable en early hard mode.
  • Les Fetid Baghnakhs.  20% de drop sur les Crimson Mimic.  Oooh, encore un mob qui pop dans le Crimson :)  - range super court sur cet arme mais DPS démentiel et super utile.
Post-Lunatic :
  • Vortex Beater  (crafté à base de Vortex fragments du Vortex Pillar) : l'arme indispensable pour votre premier Moon Lord kill tranquille, associée avec les chères mais ô combien énormissimes Chlorophyte Bullets à tête chercheuse.  - Très largement inspiré de la vidéo Speedrun Moon Lord 2h08 de ShawKillTV, alors que je calais un peu sur le kill Moon Lord.
Une "arène" préparée fissa, une Nurse pour les full heals bon marché, un Vortex Beater à Chlorophyte Bullets, un set Shroomite (qui explique pourquoi on ne voit pas mon perso ici) et quelques potions, et le premier Moon Lord kill est dans la poche.
  • Stardust Dragon Staff (crafté à base de Stardust fragments du Stardut Pillar) : un pet complétement overpower.  Là où avec les bonus d'amures/items/potions de summoner vous pouvez avoir plusieurs pets d'une même arme (par exemple jusqu'à 10 ou 11 Deadly Spheres, ça pique bien !), le StarDust Dragon reste unique mais .... il s'allonge.  Et ça c'est top !
J'ai invoqué le Destroyer pour rire, et j'ai cru à un bug car il a depop immédiatement. En fait non, regardez-moi ce DPS.  Merci le Stardust Dragon :)

  • Solar Eruption (crafté à base de Solar fragments du Solar Pillar) : une arme "passant à travers les murs", upgrade melee du Nettle Burst, absolument indispensable.  Extraordinaire pour tout type de farming, d'events planqués, etc.
Dans mon p'tit cagibi dans le Dungeon, en plein farming d'Ectoplasms


Post-Moonlord :
  • La Drill Containment Unit ou DCU.  Je pense que c'est LA raison pour laquelle j'ai repris Terraria et continué jusqu'au bout, je pense que c'était après avoir vu cette vidéo sur le sujet..  Il s'agit d'une monture (oui oui il y a des montures, comment ça je n'en ai pas parlé ? La licorne, tout ça !) qui permet de creuser certes de manière un brin imprécise, mais à une vitesse invraisemblable et à la bourrine-que-ça-fait-du-bien.
Le craft de la DCU, moment émotion

La DCU en action, je pense que ça rend mieux sur la vidéo que je link ci-dessus.

  • Et bien sûr vos armures de classes - elles sont toutes intéressantes. Commencez par la Vortex pour pouvoir farmer le Moon Lord tranquillement, en espérant qu'il drop le S.D.M.G. qui est un upgrade du Vortex Beater - tout en ayant un peu moins de bonus de préservation d'ammo, donc prévoyez le farm de Chlorophyte pour les bullets, quoiqu'avec la DCU ça devient une sinécure !   Ensuite pour les armures, faites à votre guise !   J'aime beaucoup la Stardust et son Gardien.


L'Expert Mode

Une fois le Moon Lord en mode farming une main dans le dos (perso j'ai davantage de mal avec certains Pillars qu'avec le Moon Lord même), vous pouvez considérer recommencer un monde en mode Expert : ennemis plus forts, bosses plus forts, et petits loots supplémentaires bien sûr.

Avec l'équipement post-Moon Lord, le mode Expert est une plaisanterie jusqu'à Plantera/Golem, qui peuvent éventuellement nécessiter un réajustement du matos et d'un peu moins bourriner.  Les Pillars font mal mais sont gérables, et pour le Moon Lord à part un peu plus de vie, je n'ai pas vu de véritable difficulté en plus.


Un slot d'accessoire en plus grâce au loot du Wall of Flesh expert.  Malheureusement slot uniquement actif dans un monde Expert  (il est "grisé" si vous retournez en normal, vous pouvez y prendre l'item mais pas l'y replacer).

Le Moon Lord pareillement envoyé ad patres en mode Expert.

Et le petit Treasure bag du Moon Lord, avec son light pet incroyablement utile



Le Multiplayer

Je ne l'ai pour ainsi dire essayé qu'une petite heure avec une amie, le multiplayer fonctionne toujours sur un concept de "hosting de monde", à ceci près que maintenant on peut *enfin* joindre via Steam !  Ce qui facile grandement l'affaire.

Affaire à suivre, en particulier sur cette rumeur d'harmonisation des trois versions du jeu (Mobile/PC/Console) pour du multiplayer cross-platform ...


En vrac

Meowmere (drop du Moon Lord), l'épée considérée la plus puissante. Envoie l'équivalent d'un Nyan Cat avec un miaulement qui ferait réagir un félin IRL, j'en suis sûr ! à tester :)

Les Banners, obtenues tous les 50 kills d'un même monstre dans le monde, et qui une fois placées, donnent un bonus d'attaque et défense contre ce type de monstre dans un rayon assez faible.  Ici en mode collectionite aiguë, ordonnée selon la liste des disponibilités



En Conclusion

Grâce à ce contenu nouveau pour moi, ce fut un véritable plaisir de me replonger dans Terraria, dans ses "tic-tics" et autres "vroom-vroom", sa musique entêtante, l'arcade plutôt bien fignolée et évidemment le rangement compulsif de mes prrrrécieux dans mes beaux coffres.

Le Moon Lord tué en mode Expert, et tous les achievements obtenus excepté le 200 daily quests pêche, je pense que j'ai pour ainsi dire fini le contenu actuel.  On nous promet du contenu à venir, un patch 1.4 qui fait parler de lui, on verra bien ce que ça donne !

Enfin ... il me reste ce fichu Cell Phone à crafter, et des daily quests à faire pour cela, donc ...





jeudi 16 juin 2016

Minecraft à la carte (IGN)




Introduction

La folie Stardew étant passée (tous achievements réalistes finis) et l'extension WoW se faisant attendre, je suis retourné un peu sur Minecraft avec quelques membres de ma communauté en ligne.

Nous avions commencé une belle carte en 1.9 et la 1.10 a vite pointé son nez, nous avons donc exporté la base et recommencé à peu près tout.  On creuse, on construit, on flippe (les monstres étant plus forts et plus "intelligents", toutes proportions gardées) - bref, "business as usual".

Mais ce n'est pas le propos de ce post.  Un de mes compagnons de jeu a posté sur notre forum un lien assez intéressant; il s'agit d'un projet de l'Institut de Géographie National français, l'IGN, appelé "Minecraft à la carte".


À la carte ?

Si on en croit le mode d'emploi, grâce à diverses bases de données de l'IGN telles que la BD TOPO ou encore le RGE ALTI, on peut sélectionner un territoire de 5x5 km n'importe où en France métropolitaine, et laisser les algorithmes faire leur boulot pour construire une carte Minecraft correspondante.

Les règles sont les suivantes (copiées du site):
  • Une seule génération par utilisateur et par jour est possible.
  • 100 générations par jour au total. Le compteur est réinitialisé à minuit (Heure française — UTC/GMT+1).
  • Une fois votre carte générée, elle restera à votre disposition pendant 24 heures. Passé ce délai, elle sera supprimée.

Dans les faits, la carte reste dispo 72 heures, mais effectivement les 100 générations max par jour sont compréhensibles vu la lourdeur du processus que l'on peut imaginer.



Ce compteur "0", vous allez souvent le rencontrer à moins d'aller peu de temps après minuit


Cerise sur le gateau, une option permet(trait) d'inclure des données des sous-sols (difficilement vérifiables, évidemment), genre les couches de granit ou de terre etc.


Ma carte

Le territoire étant réservé à la France métropolitaine, et étant moi-même résidant outre-Quiévrain, j'ai évité le sacro-saint Paris (que je tenterai dans une carte ultérieure, cela va de soi ... curieux de voir l'Arc de Triomphe et la Tour Eiffel en mode Minecraft) et j'ai commencé par la région de ma belle-mère, située dans le sud près d'Aubagne.

Un petit tour sur le site juste après minuit, et un jour plus tard, un lien privé vers leur site apparaît, pour télécharger une carte de quand même près de 300 MB.

Je lance le bidule, et évidemment je pop à un endroit inconnu, et j'ai dû un peu farfouiller pour me repérer (merci les autoroutes..). Maisons, routes, rivières, forêts, tout ou presque semble modélisé.

Mon endroit de pop. Excusez le FOV qui déforme un peu l'image.
Ah oui et on est en mode Creative donc je vole !

Une fois que j'ai réussi à me situer, je n'ai eu aucun mal à m'orienter et j'ai assez facilement repéré la maison de nos vacances..

La maison, au centre.  Elle n'est bien sûr pas anguleuse comme ça mais,
position oblige, Minecraft la modélise comme il peut !
(
La piscine a été rajoutée par mes soins ici).

Vue (en vol) en contrebas depuis la terrasse, sur les maisons où les chiens aboient sans cesse.
(Non, ils n'ont pas modélisé les chiens... :-) )

Pour une raison obscure j'avais pensé que certains toits étaient en Red Wool mais non, ils sont bien en Hardened Clay; le souci du détail !


Je me demande si, à part pour la hauteur  (cf. infra), les distances ne sont pas plus ou moins "respectées" dans le sens où 1m = 1 bloc de Minecraft. À voir.

Comme on peut le voir sur le dernier screenshot ci-dessus, la loc Y (hauteur) est dans les 120, et tout joueur de Minecraft sait (humhum) que la hauteur standard est 63 (sea level), ce qui place le sol ici assez haut, mais nous sommes effectivement dans des collines en vrai, et si on est d'office limité par les 256 blocs de hauteur maximale de Minecraft, les reliefs sont plus ou moins respectés ... je devrais me tenter une carte dans le Mont Blanc tiens ...


Les sous-sols

Justement, allons explorer ces sous-sols.  Dans le jardin de mes beaux-parents il y a un puits un peu creepy avec une vieille grille rouillée, juste bon pour figurer dans The Ring.

À peu de choses près, l'endroit où se trouve ce puits

Je me suis dit que c'était une occasion idéale de creuser en ligne droite, voir si par hasard il y avait des diamants dans le sous-sol !


Creusons


Ouéééé, une grotte avec de l'or !

Et un brin de lave, c'est dangereux ici !


Et aussi, un peu plus bas, un donjon zombie !


Tout en bas, toujours en ligne droite, les diamants espérés !  C'est un signe ! 


Bon évidemment, la génération "sérieuse" des sous-sols est respectée jusqu'à un certain niveau, où le moteur normal de Minecraft reprend le contrôle, il n'empêche que les coïncidences étaient amusantes.


En conclusion

Je pense qu'on a vite fait le tour d'une carte comme ça, et que la jouabilité est limitée - quoique, exporter une ville sur un serveur SMP, si possible, puisse être sympa.

Cela reste néanmoins un excellent moyen de concilier des données de la vie réelle avec un jeu qui est assez modulable pour permettre de les y insérer, et confère à Minecraft encore une fois un caractère éducatif et "scientifique" plutôt intéressant.


Liens

Site officiel : http://minecraft.ign.fr
Twitter : https://twitter.com/MinecraftALAC

samedi 26 mars 2016

Stardew Valley



Logo Stardew

Préambule


Depuis mon dernier article sur WoW, je comptais indiquer comment nous avions finalement battu (le dernier boss de la dernière extension, Archimonde, en mode héroïque, et puis finalement je n'avais pas vraiment grand chose à raconter, alors voici les deux photos finales comme ça, c'est fait :


Le kill confirmé par la guilde pour les absents comme moi qui avaient loupé le premier, et la photo montures

Le temps de terminer l'abonnement, de faire quelques achievements un peu inutiles, et voilà que je m'octroyais une pause jeux vidéos bien méritée jusqu'à la prochaine extensions ("Legion") qui ne sort pas avant l'été.

J'espérais donc rattraper mon horrible retard en film et séries télévisées ... mais c'était sans compter sur l'habile mailing list du Humble Bundle store, qui sous une publicité pour leur CryEngine bundle, avait insidieusement inséré une vignette qui a directement attiré mon attention :


Nan mais regardez moi ça, si ça ne sent pas le Terraria-Starbound à plein nez !

Le temps de faire quelques recherches succinctes, de regarder une vidéo trailer du jeu, et le voilà figurant dans ma collection de jeux Steam.


Bon et c'est quoi alors ?

Distribué par Chucklefish (Starbound..) et réalisé par une seule personne (Eric Barone), Stardew Valley, sorti fin février, est un jeu que je qualifierais de gestion-RPG, une sorte de mélange entre Farmville, Terraria et Starbound, avec une touche de Sims, et avec la patte graphique "8-bits" qui m'est chère.  On a droit ici à une vue en "2D isométrique à 90°", c'est-à-dire pas "penchée" comme dans la plupart des jeux mais au contraire tout droit. Difficile à expliquer davantage, regardez plutôt :


La ferme au tout début.
Je sais que d'aucuns n'aiment pas ce style graphique.. Personnellement, j'adore !

Le scénario explique que vous (le héros/l'héroïne) en avez assez de la vie stressante de la ville, et décidez de vous installer dans la ferme du grand-père située dans une vallée reculée.

Il va s'agir de déblayer cette ferme et ces champs -pas une mince affaire- et de commencer à y faire pousser les produits de la saison en cours. On commence le jeu au printemps.  En suite il va s'agir de socialiser avec les habitants de cette petite bourgade (ils sont 28 au total), histoire de s'intégrer un minimum.  Et de faire progresser sa ferme toujours plus, en explorant une mine aux allures de donjon et en suivant le cours du temps et les péripéties qui s'offrent à vous.

La gestion est le côté le plus important du jeu, avec deux ressources principales : le temps et l'énergie.


La gestion du temps

L'année Stardew est divisée en 4 mois de 28 jours, qui représentent chacun une saison. Les jours eux-mêmes sont classiquement divisés en 24 heures, et chaque heure s'écoule par tranche de 10 minutes, qui équivalent à 7 secondes de temps réel.  Oui donc l'heure ingame est de 42 secondes, et la journée théorique de presque 17 minutes réelles donc.

Je dis "théorique", car toute action ouvrant un menu, comme consulter l'inventaire ou discuter avec quelqu'un, interrompt le temps. Couper du bois, semer des champs, explorer une caverne et bien sûr de déplacer (3 heures ingame pour traverser le village, préparez-vous à enrager) font s'écouler le temps.

La journée commence à 6h du matin, et il est impératif d'être dans votre lit pour 2h du matin au maximum, et il n'y a pas moyen de dormir ailleurs que dans votre maison.

Après 28 jours donc, on passe à la saison suivante, et celles-ci sont très marquées graphiquement, c'est plutôt joli :
 
Vous avez vu le printemps plus haut, l'été lui ressemble. Ici, l'automne et l'hiver

Dernière note intéressante à mentionner : la seule sauvegarde que nous avons dans le jeu est au réveil, chaque matin.  Si vous avez eu une mauvaise journée (perte de temps ou mort inopinée dans les mines) vous pouvez juste sortir du jeu et recharger la dernière sauvegarde.

Et, cerise sur le gâteau, les sauvegardes sont dans le "steam cloud", disponibles partout. Pour jouer ailleurs, pas besoin de passer par les laborieuses copies de fichiers joueurs et mondes comme dans Terraria


La gestion de l'énergie

Pratiquement toute action dans le jeu requiert de l'énergie, c'est cette petite barre verte que vous allez (trop) rapidement transformer en petit rikiki rouge, car les actions du jeu sont gourmandes en énergie.  Assez étonnamment, cisailler de l'herbe haute à la faux ne coûte rien, en revanche couper un arbre pompe 1/10 de la barre facilement.

Si vous videz la barre , votre personnage sera ralenti, et si vous persévérez, vous tomberez d'épuisement avec de lourdes pénalités à la clef. Même chose si vous n'êtes pas dans votre lit pour 2h du matin.

Rapidement donc, vous apprendrez à prévoir votre retour au lit, surtout quand vous êtes au fond de la mine !

Pour récupérer de l'énergie, trois solutions :
  • Manger. Cela signifie des ressources qu'on ne vend pas et donc un manque à gagner.
  • Dormir. A noter qu'une trop courte nuit de sommeil ne permet pas de récupérer toute la barre d'énergie si elle est fort vidée ...
  • Aller faire un petit tour aux bains publics, une option qui n'est pas disponible au début du jeu, et qui évidemment coûte en temps pour s'y déplacer.

Les bains publics, tristement déserts

Typiquement donc, des choix permanents à faire, et une horloge et barre d'énergie à surveiller.


Côté Farmville

En fait, à la différence d'un Farmville et des "jeux de gestion sur navigateur" qui vous demandent de revenir tous les jours réels et dans lesquels vous avez une limite quotidienne d'action, ici la limite d'action est impliquée par l'énergie, mais vous pouvez jouer en continu si vous le désirez, pour peu que vous dormiez dans le jeu.

A part ça, on est dans le même style, avec une gestion de ferme traditionnelle, sous le format agriculture (fertilisants, semis, arroser, ...) et élevage (poulailler, grange à animaux, nourrir, traire, etc.).


Modeste ferme au printemps, en train d'arroser les plantations.
Quand je ne connaissais pas encore la portée des épouvantails (rayon de 8 cases en fait)


Ferme en automne, plantations déjà plus conséquentes

Je ne rentre pas dans les détails de gameplay pour l'agriculture, mais sachez déjà ceci : à part quelques exceptions comme le maïs, tous les plants meurent lors de passage de saison, donc soyez sûr.e de bien planifier vos plantations !


L'intérieur de ma grange, avec mes 4 gentilles vaches laitières 

Chaque jour de jeu commencera donc pas une routine inévitable : arroser les plantations, nourrir les animaux et récolter les ressources.  Il est difficile d'avoir fini tout ça avant 10h, sauf les jours de pluie qui permettent de se passer de l'arrosage, jours que vous apprendrez à bénir !   Oui par la suite comme on le voit dans la ferme d'automne ci-dessus on pourra fabriquer des sprinklers - un soulagement !

Et quand vous avez un peu de temps et d'énergie libres, n'hésitez pas à les optimiser, en allant pêcher ou couper un peu de bois.


On s'abat son p'tit arbre à 9h du soir...

Au bout du compte, après avoir tout déblayé on devrait pouvoir arriver à une ferme de ce genre :

C'est pas pour tout de suite pour moi
© Photo Twitter ConcernedApe

Côté RPG

Tout au haut de la carte se trouve une mine qui s'enfonce dans les profondeurs de la terre, avec une évolution de thème graphique qui fait fort penser à Terraria. Les étages sont générés aléatoirement et en fonction de la profondeur à laquelle vous vous trouvez, vous rencontrerez tel ou tel type de monstre ou de minerai.   Tous les 5 étages, il y a un checkpoint sous la forme d'un ascenseur qui permet de revenir directement à ce niveau par la suite.

L'équipement se limite à des bottes et deux anneaux pour les statistiques, et il y a également un chapeau uniquement cosmétique (exactement comme dans Starbound).


Un "boss", ces mobs avec une petite étoile au-dessus de la tête. Beaucoup plus costauds et avec du loot :)


Du loot disais-je ? Pardon, PH4T L3WT!


J'ai eu de la chance de trouver assez vite cette excellente épée (drop random)


Il y a également la présence de 5 disciplines (Farming, Mining, Foraging, Fishing et Combat), qui peuvent augmenter chaque jour en fonction de vos actions, ainsi que la nécessité de choisir une "orientation" pour chacune d'elles dans le courant de la progression.


Quelques nouveaux crafts automatiquement disponibles après avoir joué au fermier un ou deux jours


Choisir dans une version très allégée d'un "arbre de talents" 


Ah oui : il y a évidemment de la pêche.  Je ne sais pas ce qu'ont les concepteurs de jeux de rôle avec cette discipline, mais il semble que l'on ne puisse pas y échapper !  Depuis EverQuest, je n'ai quasi pas joué à un jeu de rôle dans lequel il ne soit pas nécessaire de se livrer au lancer d'appâts !


Nouveauté sur Stardew : il faut maintenir le taquet vert sous le poisson (qui bouge de plus en plus en fonction de la rareté/difficulté du poisson à attraper) le temps que la jauge de droite arrive au haut

En plus de tout cela, il y a aussi une dimension "collecte d'objets pour débloquer des fonctionnalités dans le jeu", mais dont je peux difficilement parler ici sans dévoiler une partie de l'histoire, donc si vous ne craignez pas les spoilers, ça se passe ici.


Côté "Sims"

Il y a toute une dimension sociale dans le jeu, que je trouve assez bien faite.  Votre relation avec les personnages de la ville est exprimée en nombre de coeurs, de 0 à 10.  Je ne pense pas qu'on puisse perdre des coeurs (à vérifier), et on en gagne en réalisant des quêtes ou offrant des cadeaux aux différents personnages.


Les personnages et les "coeurs de relation" 

Il y a un calendrier d'anniversaires, et à peu près n'importe quel cadeau fera l'affaire au jubilaire pour un petit coeur, et le reste de l'année on doit se concentrer sur leurs produits préférés, avec une limitation de un par semaine et, j'ai l'impression, un nombre maximum du même cadeau. 
*edit 29/3* Chaque personnage a un compteur caché de "friendship points" envers vous, et chaque petit coeur affiché dans le compteur représente un total de 250 points. Chaque cadeau offert et quasiment chaque interaction avec le personnage fait gagner plus ou moins de friendship points, et peu même en faire perdre.  Certains cadeaux comptent plus que d'autres ("best gifts"), et il y a un multiplicateur puissant le jour de l'anniversaire du personnage, à suivre sur le calendrier affiché sur la mur de la boutique centrale du village.

Dix des personnages de la ville (5 filles et 5 garçons) sont célibataires et "à marier", car oui on peut se marier dans le jeu et même, si j'ai bien compris, avoir des enfants !

Et, chose absolument innovatrice (merci 2016), le mariage homosexuel est possible (et on adopte les enfants) !
Avant que je ne sois au courant de ça, mon premier personnage est un mec cis hétéro-normé, qui drague lourdement la bimbo un peu écervelée de la ville.  Mais je commence déjà un deuxième perso trans lesb, ça va être top ! ;-)


Et biiiim, il emballe, mais il emballe sec !  Cette tête de linotte avait perdu le bracelet de sa grand-mère chérie, que j'ai retrouvé sans arrière-pensée - ou pas.


Tout au long du calendrier il y a aussi des événements dans la ville, tels que Halloween ou la cérémonie des méduses brillantes (si si ...). Certains événements sont purement cosmétiques, d'autres permettent en revanche de se procurer du matériel très intéressant comme un bonus permanent à l'énergie.  A voir sur le wiki pour les détails (cf. ci-dessous).


Les méduses brillantes donc. Mignon mais "inutile" en terme de progression


Le labyrinthe d'Halloween. Le coffre que vous apercevez dans la zone d'ombre en haut contient l'équivalent de 2500g, oui c'est intéressant !


La fancy-fair de la ville, avec le fameux "Stardrop" en récompense (+34 énergie permanente !), préparez-vous à pêcher beaucoup de poissons en vue d'obtenir la monnaie temporaire pour l'acheter.


Divers

Une mention particulière est à donner à la musique du jeu.  La bande originale est vraiment bien faite, les musiques sont soigneusement exécutées et en bonne adéquation avec le thème de la saison ou de l'endroit où l'on se trouve.  D'habitude je coupe instantanément les musiques de mes jeux, eh bien ici après une quarantaine d'heure je suis toujours séduit.
Par ailleurs, on peut acheter celle-ci séparément !  Quand je pense que ce Eric Barone a tout fait seul, c'est quand même impressionnant.

Comme tout jeu de la sorte, il y a évidemment une source aussi intéressante que nécessaire d'information, sous la forme de wikis. Il y en a deux dédiés à ce jeu :
http://stardewvalleywiki.com/
http://stardewvalley.wikia.com/

A l'heure où je tape ceci, les deux s'équivalent et, mieux, se complètent. Certaines informations laconiques sur l'un sont détaillées sur l'autre et vice-versa, donc à consulter en parallèle !

*edit 28/3* Petit bonus: un "modeling tool" pour la ferme, assez bien fait:
http://stardew.info/planner/


Et les enfants dans tout ça ?

La petite arrive sur ses 6 ans.  Elle est toujours peu intéressée aux jeux vidéos, bien que je l'aie surprise en train d'aider sa mère sur Farm Heroes Saga.

Quand elle passe un oeil sur mon écran elle aime regarder les couleurs vives et enfantines de Stardew Valley, mais l'intérêt ne dure que l'espace d'un instant et elle retourne découper ses livres de coloriage (oui oui) ou se peinturlurer les mains de magicolor.

Cela dit, je ne pourrais que trop conseiller ce jeu aux enfants.  Il est intelligent, développe le sens de gestion, est fun et mélange avec subtilité les éléments "réalistes" (agriculture, cuisine, relations sociales) avec les éléments plus "fantastiques" (donjons, et d'autres éléments mystérieux que je ne spoil pas ici).

Mais s'il semble un peu candide, le jeu n'en reste pas moins assez complexe, donc pour avoir du succès je présume qu'on l'adressera plutôt à des enfants pré-ado/ado au minimum.


En conclusion

Une excellente découverte, je suis accro !